Notre histoire

À Paris depuis 1886

 Nous sommes à Vienne en 1886. Gustave et Otto Fried ont vingt ans ; ils se passionnent pour la mode parisienne ; l’extraordinaire créativité des verriers de Bohême les émerveille. C’est alors qu’ils décident de s’installer à Paris, 13, rue du Caire, et d’y apporter ce qui se fait de plus beau en Bohême. Dès lors ils se vouent entièrement à la promotion de la perle et du strass, qu’ils fournissent aux couturiers, aux brodeurs, aux gantiers, aux modistes… Faut-il rappeler qu’à cette époque le prêt à porter n’existait pas comme aujourd’hui. C’est à une multitude de tailleurs et de couturières que les femmes confiaient le soin de créer le vêtement de leur rêve.


 

PHOTO 1905 – L’équipe de Fried Frères devant le magasin « Rue du Caire  » à Paris. Toujours la même adresse aujourd’hui … !

1914 – Vient alors la fabrication des fleurs perlées avec l’ouverture d’un atelier à Bergerac « Lieu-dit » Maille bois.

1918 – Fried Frères ouvre sa filiale à Gablonz ou il va jouer un rôle dominant dans la création et la distribution des perles de bohême.

Ses principaux clients seront à Londres, New York et Paris. A cette époque leurs fils Lucien, Jean et Pierre les rejoignent.

Sous leur impulsion débute la création de bijoux fantaisies et la fabrication de perles soufflées et nacrées; leurs premiers clients sont les grands magasins parisiens et les couturiers.

1925 – C’est la folie des robes brodées. Fried Frères fournit des quantités impressionnantes de perles, strass, paillettes et cabochons aux grands couturiers.

Lucien se consacre à la création et à la recherche de produits nouveaux pour la Haute Couture ; un atelier de teinture de perles et de boutons est ouvert ; Jean dirige la fabrique de fleurs perlées de Bergerac et la vente de cristaux pour le luminaire.

C’est alors que Fried Frères ouvre son magasin de perles au cœur de Londres à Princess Street.

C’est là que les londoniens vont trouver pêle-mêle les paillettes parisiennes et les perles de bohême.


APRES GUERRE

La société continue à prospérer et à se développer. La gamme de produits s’élargit à des perles, boutons en bois, nacre, galalithe et le champ d’activité s’élargit.

Les matières utilisées sont le plexiglass puis le nylon, polystyrène, ambrolite et les matières nouvelles provenant du monde entier.

50’s et 60’s – Fried Frères va réaliser des nouvelles formes et lance les nouvelles perles en cristal irisé, les clients en raffolent.

Fried Frères signe un contrat avec un grand magasin New-yorkais et fournit

Pendant 10 ans des fleurs perlées au département décor de la maison.

Fried Frères réalise une collection de bijoux en sequins géants pour un jeune couturier de grand talent qui deviendra célèbre grâce à ses robes en métal et ses parfums.

70’s et 80’s – Fried Frères crée de nouvelles collections de bijoux de perles et d’ornements de cheveux pour répondre à une demande très forte de nouveaux couturiers et des coiffeurs parisiens renommés.

90’s – Développement de créations originales pour destinées aux professionnels et au public.

Démarrage des kits. 1925 – Exposition des arts décoratifs à Paris, Fried Frères obtient le grand prix des « fantaisies pour la mode ».

1928 – Exposition d’Athènes, médaille d’or.

1929 – Exposition Française du Caire, Fried Frères obtient un diplôme d’honneur.

1984 – Exposition « La France a du talent » aux Galeries Lafayette.


 1986 – « CENT ANS AU SERVICE DE LA MODE »

 

Fried Frères fête son centenaire : ses dirigeants Gérard et Bertrand Fried reçoivent la médaille de la ville de Paris attribuée par monsieur Jacques Chirac alors maire de Paris.


CENTENAIRE

A l’occasion du nouveau millénaire Fried Frères présent dans son magasin, un petit musée de la perle de rocaille dans divers utilisations depuis le 18ème siècle (collection de Lucien Fried).

AUJOURD’HUI

Fried Frères est aujourd’hui une équipe internationale réunissant les talents d’une cinquantaine de personnes dévouées à la création, à la recherche de nouveaux produits pour satisfaire nos innombrables clients issus du monde entier